NOTRE

VISION

Chaque année se renouvelle un petit miracle … ces sols travaillés par tant de mains ….pour nous donner le meilleur et dont nous ne sommes que les locataires, nous ont convaincus qu’avant de les commander, il faut commencer par leur obéir.

"… la quête de la simplicité

et une écoute humble de ces sols que je foule quotidiennement, me guident dans chacun de mes choix et de nos projections …"

vision%20rieux_edited.jpg

LE

SOL

En situation élevée dans le paysage,

ces terroirs de cailloutis et graves sont disposés sur une arête étroite orientée nord-sud, dite villafranchienne.

 

Ils correspondent à des lambeaux de très anciennes terrasses de fleuves du début du quaternaire, aujourd’hui disparues. Des amas de cailloux roulés, charriés à chaque crue gigantesque durant les périodes glaciaires, s’accumulèrent  en bordure de ces fleuves.

 

Sols de cailloutis et graves anciens, secs et pauvres, ces terroirs contiennent de précieux éléments naturels favorables à l'élaboration de vins fins.

 

Leur nature lithologique et la composition minérale des solutions profondes du sol s’expriment au travers de la vigne, dans les vins, par des arômes épicés : Poivre noir, cannelle, noix muscade, cade ...

AU

COMMENCEMENT

Il est un équilibre, ou plutôt, une harmonie,

la vigne rend ce quelle trouve dans le sol

le vigneron accompagne ...

Un raisin parfaitement mûr,

un raisin parfaitement saint ...

voici le point de départ du travail de cave, la condition indispensable à la création de grands vins.

LA

CAVE

Chaque millésime est unique ...

La méthode de vinification appliquée est fonction de nombreux critères, parmi lesquels les plus importants sont la qualité du millésime et le cépage considéré.

A la recherche du fruit nous privilégions les extractions douces

Sur certaines cuvées l’expérience nous a conduit à assembler dés la mise en cuve, et de co-fermenter plusieurs cépages

en fin de fermentation la travail sur les lies est toujours intense.

Pourra alors commencer la période d'élevage qui peut aller jusqu'à 24 mois.

Dans tous les cas, le maître mot est là encore ne pas brusquer, mais accompagner !